L a   Q u a l i t é   d e   l' E a u

Préjugés, scandales et solutions
pour une eau au naturel, sans plastique
 

    

Sommaire et explication des différentes sections


PREMIERE PARTIE : EAU-DELA DES PREJUGES

Sur l’eau
L’eau est H2O / Caricatural !
L’eau est aqua simplex / Simpliste !
L’eau est étudiée / Oui mais comment ?
L’eau est scientifique / En partie seulement…
L’eau est spiritualité / Clairement !
L’eau est le monde / Et plus encore…
L’eau est la vie / Naturellement !
L’eau est énergie / Tout est énergie !

Sur la qualité de l’eau
Qualité = Absence de risque / A l’échelle de la planète, oui !
Qualité = Potabilité / Pas seulement
Qualité = Respect des normes / Erreur de technocrates…
Qualité = Technologie / La belle blague !
Qualité = Marketing / Sérieusement ?
Qualité = Bon goût / Trop facile !
Qualité = Absence de calcaire / Surtout pour les installateurs sanitaires…
Qualité = Pureté / Seulement en théorie ou en marketing…
Qualité = Minéraux / Oui mais pas comme on le pense…
Qualité = Eaux en bouteille / Surtout pour les embouteilleurs…
Qualité = Petits clusters / Existent-ils seulement ?
Qualité = Energie / Globalement oui !
Qualité = Eau au naturel / Nous y voilà !

L’eau en pratique
Il est facile de se débarrasser du chlore / En fait non
Avant d’être bue, l’eau devrait avoir été bouillue / Mauvaise rime !
L’eau chaude est quand même meilleure / Dégoût et des douleurs…
L’eau pétillante est plus digeste / Elle est surtout plus fun !
Il convient de varier ses marques d’eau / Ridicule !
L’eau alcaline est meilleure pour la santé / Absurde !
Il faut boire 1, 5 litre d’eau par jour / Oui mais de quelle qualité ?
Il convient de boire quand on a soif / Non, avant !
La filtration de l’eau est essentielle / …ment contreproductive !
La filtration permet d’éliminer les polluants / Cela dépend…
Il est facile de dynamiser l’eau / Oui et non
Dynamiser une eau polluée est une mauvaise idée / Ne rien faire encore plus !
Les vendeurs de solutions eau sont sincères / D’accord mais sont-ils compétents ?
La qualité finale de son eau est une responsabilité individuelle / Absolument !

 


La première partie est sous forme de questions-réponses afin de limiter la prise de tête. Pour un développement plus classique et linéaire - avec beaucoup plus d'information - il y a le site www.eaunaturelle.fr

Je ne prétends pas avoir réponses à toutes les questions et j'ai donc sélectionné celles auxquelles j'étais en mesure d'apporter mon grain de sel (non raffiné). Ces questions sont rarement posées : quand parle-t-on d'ailleurs en général de l'eau dans les médias ? On en parle parfois pour dénoncer les scandales de la géopolitique ("les guerres de l'eau") ou ponctuellement pour dénoncer quelques pollutions sélectionnées : les résidus de médicaments ou de pesticides côté eau du robinet, les résidus de plastique côté eaux en bouteilles.

Une chose dont on ne parle jamais à propos de l'eau est son énergie. D'un point de vue énergétique, eau du robinet et eaux minérales en bouteilles en effet se valent c’est-à-dire ne valent pas grand-chose. Dans les deux cas, ces eaux sont "mortes" ou plus exactement et scientifiquement, manquent d'activité protonique (mesure du pH) et d'électrons (mesure du rH2). Avant de considérer l'énergie subtile, c'est déjà cela la vrai qualité de l'eau !
 


SECONDE PARTIE: LA VRAIE QUALITE DE L’EAU

Les critères qualitatifs de l’eau
Louis-Claude Vincent et la science qui dérange…
Viktor Schauberger et l’eau vivante...
Marcel Violet et l’énergie cosmique…
Vers l’eau parfaite…

Les différentes qualités d’eau courante
Eau de source artésienne à la source : la référence qualitative !
Eau de source en bouteille : la référence à domicile ?
Eau minérale à la source : l’eau de santé !
Eau minérale en bouteille : les manipulations du marketing.
Eau distillée : le mythe de la pureté…
Eau du robinet : la base de travail !
Eau de pluie : une alternative ?

Vers une consommation responsable

 

Nous voici ainsi rendu au cœur du débat (et du livre): les critères de potabilité rendent simplement l'eau "potable" mais, n'en déplaise au marketing, ce n'est pas cela la qualité de l'eau !

Celle-ci s'apprécie en premier lieu - grâce aux travaux de Louis-Claude Vincent - via quelques paramètres physico-chimiques de base : mesure du pH, mesure du potentiel redox (pour calculer le rH2) et mesure de la teneur en minéraux (résistivité). Avec ces 3 mesures, on sait si l'eau est véritablement biocompatible - c'est-à-dire adaptée aux besoins de l'organisme - ou non.

Dans un second temps, les perspectives peuvent encore s'élargir via les tests biologiques. Il n'est alors pas besoin de s'enfermer dans un labo : goûter l'eau suffit à percevoir la différence énergétique sous la forme d'une eau beaucoup plus douce et agréable à boire. Ces expériences empiriques dérangent beaucoup les scientifiques inféodés au système: tout un chacun est capable de ressentir quelque chose qu'ils sont incapables d'expliquer et n'ont aucun intérêt à comprendre !

Avec l'eau "parfaite" en perspective et quelques critères sélectionnés, il nous est en tout cas possible - et pour la première fois dans un livre - de noter les différentes catégories d'eau. L'eau de source artésienne est la référence, l'eau du robinet la base de travail pour mettre en œuvre les solutions concrètes et pratiques !
 


TROISIEME PARTIE : LES SOLUTIONS PRATIQUES

Les solutions dangereuses non recommandables
La pire solution : l’adoucisseur à sodium
Les bonbonnes à eau : la mauvaise idée des entreprises
Les appareils à eau ionisée : le coût et le risque thérapeutiques
La carafe filtrante mal utilisée : le goût du risque
Les fontaines filtrantes : le coût et l’encombrement en prime…
Le distillateur : le coût de la pureté…

Les solutions de filtration
Les filtres à charbon actif en granules (1ère génération)
Les filtres à charbon actif en bloc (2ème génération)
Les osmoseurs sans dynamisation
Les osmoseurs avec dynamisation
L’ultrafiltration avec dynamisation

Les solutions de dynamisation
Les solutions simples et naturelles
Le petit tube plastique à vortex : au boulot !
Les carafes dynamisantes : la beauté de l’eau.
La bouteille i9 ou Vitbot : de l’énergie partout !
La cruche à vortex : le mouvement de la nature…
L’électrode Bignand-Violet : l’énergie cosmique…
L’eau hydrogénée : l’eau la plus anti-oxydante au monde !
La douche géothermale : le respect de la peau
Le GIE ou le Voda : l’énergie au naturel sur tous les robinets.
Le Biodynamizer : copier la nature !

Le nec plus ultra
Point d’eau unique : osmose inverse + approche "thérapeutique"
Ensemble des canalisations : biofiltration et biodynamiseur
Solutions budget : l’efficacité à moindres frais !
Extérieur : le remplissage en magasins

 

Cette dernière partie est la valeur ajoutée du livre... et celle qui me vaudra aussi le plus de problèmes... Pour la première fois en effet, les solutions sont clairement notées... et les notes varient de -20 à +18 !

Ce grand écart s'explique par la méconnaissance globale de la qualité de l'eau, la rentabilité de ce secteur d'activité et les travers du marketing. Sans compréhension de base, on a ainsi une forte chance de se faire avoir...

Naturellement, tous les systèmes n'ont pu être testés ou notés mais les catégories principales sont énumérées et les critères permettent de lancer la réflexion et donc l'esprit critique : qualité de la filtration, minéraux, dynamisation, impact santé, écologie, coût et usage sont autant de paramètres à prendre en considération. Alors la juste solution - celle adaptée à sa situation - peut être trouvée !
 

 

Disponible dans toutes les librairies
à partir de mars 2020

 

Le mendiant.fr
Auteur & Consultant Ecologique / Benoît Saint Girons / Tél: +41 76 532 8838 /
auteur[at]lemendiant.fr

© Benoît Saint Girons - Tous droits réservés - Données indicatives non contractuelles et susceptibles de modifications